L’univers de l’espalier

La pratique de l’espalier et de l’arboriculture en formes jardinées est une pratique en transition. Utilisée jusqu’au milieu du 20ème par les professionnels et les amateurs, elle l’est aujourd’hui par les amateurs et le monde associatif ;  pratique traditionnellement associée aux châteaux et grandes demeures, elle pénètre aujourd’hui le milieu urbain. Plutôt que d’une communauté, on doit plutôt parler aujourd’hui d’un univers de l’espalier et de l’arboriculture fruitière en formes jardinées.

Liste alphabétique en construction (elle le sera toujours!)

A   Château d’Acquigny, AFAUP(Association Française d’Agriculture Urbaine professionnelle), AFMA -fédération des Musées d’Agriculture et du Patrimoine Rural, jardin Albert-Kahn, jardins du Château d’ Ainay-le-Vieil , Centre national de Pomologie à Alès, Les Amis du Dehors  (voir également Port Royal),  Les Amis du Potager du roi, Association Arborepom, Arbro-Fruit, Arts Florissants (voir également Fondation William Christie), Association des Auditeurs des cours du Luxembourg

Verger potager de Bailleul, Société pomologique du Berry, Bigot Fleurs, BIODIMESTICA , Société Botanique de France, Jardins Botaniques de France et des pays francophones, Château de la  Bourdaisière, LPA du Pays de Bray , Pole fruitier de Bretagne, jardin des Princes du Château de Breteuil, Association Les prunes de Brignoles, Château de la Bussière

,

C Centre Régional de ressources génétique CRRG des Hauts de France, CERES Domaine de la Grange Prèvôté, Les Ceveaux, Domaine national  de Chambord, verger de Chambourcy (Croqueurs de pommes), Pépinières Chatelain, Domaine de Chaumont sur Loire, Jardin du presbytère de Chédigny, Fondation William Christie, CITFL, Cléome formation,  Château de Clivoy, Pépinières du Clos Normand, Réseau Cocagne, verger de Courteranges, Les Col Verts, CVRA Conservatoire végétal régional d’Aquitaine , CRBA Centre de recherche en botanique appliquéeCroqueurs de pommes d’Île-de-France, Pépinières Crosnier,

D Pépinières Georges Delbard, Pépinières Desmartis, Ecole Du Breuil, les Arbres Eric Dumont,

E Verger Croqueurs d’Eaubonne, Pépinières d’Enghien, Châteu d’Epiré, Château d’Esquelbecq

F Fédération des Musées d’Agriculture et de patrimoine rural, Fondation du Patrimoine; CFP-MFR La Ferrière, Jardin de l’hopital de la Fraternité à Roubaix; Fructus, association suisse pour la sauvegarde du patrimoine fruitier, association Fruits oubliés,

G  Gaasbeek (Belgique); Graine de Jardins,  Grand-Lyon (site des parcs, potager de Lacroix-Laval), Association Le Greffon,

H Fédération des arboriculteurs du Haut-Rhin, SNHF Socité Nationale d’Horticulture de France, Réseau RESOTHEM-Hortipaysages

I Les Vergers de L’Ilot, Association I z’on creuqué eun’ pomm’

JJardinot, Fédération des jardins familiaux, verger de la Jonchère Sigloy

K SiCA Kersrinel

  

L potager de Lacroix-Laval, Jardins fruitiers de Laquenexy, verger de Laversines, verger du jardin du Luxembourg (Paris), ville de Lyon,

M Association des jardiniers amateurs de la Manche, MAP (Murs à pêches de Montreuil), pépinières Minier, Château de Miromesnil, Merci Raymond, Jardin des Merlettes, pépinières Mesmin, Château de Montigny, Société régionale d’horticulture de Montreuil,  Ville de Montreuil, Association Les Mordus de la Pomme, Groupe Mugo, Fédération des Murs à pêches de Montreuil,  

N Service des Espaces Verts et de l’Environnement de Nantes,

O Pépinières Ogereau, Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale, Parc floral dOrléans la Source, sociétét d’horticulture de l’Orne, Prieuré Notre-Dame d’Orsan

P Pépinières du Parc, Plantes et Cité, Association des Parcs et Jardins de Midi Pyrénnées, Association des Parcs et Jardins Centre-Val-de-Loire, Ville de Paris, Ma Passion du Verger, square Parsy à Roubaix , le jardin de Patrick et Geneviève, Patrimoine EnvironnementLycée agricole de Poisy, La Pommeraie idéale, Association des poiriers de façade, Verger de Pomamour, Abbaye de Port Royal, Association des jardins potagers et fruitiers de France, le Potager du Roi

Q,

R Rempart, Réseau RESOTHEM-Hortipaysages, Ville de Ris-Orangis, Jardin des Plantes de la ville de Rouen, pépinières Etienne Rougieux,

S Château de Saint Bernard, Verger de Saint Clément (Croqueurs de pommes de Corrèze), Lycée agricole de Saint-Germain en Laye, Abbaye Saint-Georges de Boscherville , Château de Saint Jean de Beauregard, pépinières de Saint-Lambert, verger de Saint Sylvain d’Anjou (Croqueurs de pommes d’Anjou), Association Sagartzea, verger de Sillery, Verger de Seichamps (Croqueurs de pommes de Lorraine), Sénat (voir jardin fruitier du Luxembourg)

T Château de Talcy , jardins de Thiré (voir Wiliiam Christie), ville de Thomery, ville de Tourcoing, Pépinières Trevien, Chateau du Troncq,

U UDSAH Moselle Union départementale des syndicats et associations arboricoles et horticoles de la Moselle, association ‘un pas en arrière, deux pas en avant,

V Verger conservatoire du jardin Vauban, Château de Valmer, Veni Verdi, Vergers Urbains, Vergers Vivants, VMF Vieilles Maisons Françaises,  Château de  Villandry, Conservatoire de Villeneuve d’Ascq

W

X

Y Yvette vallée en transition

Z

========================================================

Vous pouvez vérifier que dans l’univers de l’espalier, on trouve:

  • Des groupes qui ont une longue et forte tradition de la pratique : centres historiques, vergers historiques, châteaux et de demeures historiques, et des amateurs qui cultivent des arbres fruitiers dans leur jardin ou sur leur façade.
  • De nouveaux groupes qui redécouvrent l’intérêt des formes jardinées : associations en milieu urbain et péri-urbain, acteurs de l’économie sociale et solidaire, fermes urbaines et péri-urbaines et municipalités et collectivités territoriales.
  • Des acteurs établis de l’arboriculture et de l’horticulture qui, parmi d’autres activités, pratiquent les formes jardinées : associations d’arboriculture fruitière et de pomologie, associations de jardins partagés, vergers conservatoires.
  • Des entreprises de paysage, des organisations professionnelles, scientifiques et des autorités politiques et administratives avec un lien plus ou moins proche avec la pratique.

L’enjeu pour le collectif est d’identifier les membres de cet univers et d’essayer de susciter l’émergence d’une nouvelle communauté susceptible de conserver, développer et transmettre les savoirs et savoir -faire de l’espalier. Merci de bien vouloir nous aider dans cette tâche d’identification et de construction.

Quelques inventaires

Sait-on ce qui, au sein de cet univers, lie le(s) communauté(s) depratiquants et amis de l’espalier et de l’arboriculture fruitière en formes jardinées?

Quel que soit le groupe auquel ils appartiennent les pratiquants de l’arboriculture fruitière en formes jardinées se reconnaissent dans le sens qu’ils donnent à l’espalier et aux autres formes jardinées et dans une plus ou moins grande maîtrise d’un même corpus de savoirs et de savoir-faire. Ils se reconnaissent enfin dans le respect qu’ils portent à un très petit nombre de « maîtres » de la pratique. Aujourd’hui les relations entre ces pratiquants restent souvent limitées aux groupes auxquels ils appartiennent et mériteraient de s’étendre à une beaucoup plus grande partie de la communauté